Quelques années de compétition moto et de pratique des deux roues m’ont permis d’appréhender le comportement d’une partie-cycle, apprendre et comprendre les différents réglages et percevoir les faiblesses des systèmes actuels.

Ma curiosité naturelle m'a toujours poussé à approfondir mes connaissances et perfectionner les systèmes n'en est que  l'aboutissement.
Cette soif de tout améliorer ne pouvait échapper à un domaine aussi passionnant et passionnel que la moto. Trouver une idée qui pourrait en améliorer les performances et la sécurité active, en voilà un bon sujet d'étude et si en plus l'idée peut aboutir à la construction d'un prototype, c'est la concrétisation d'un rêve de gosse.
C'est plus qu'il n'en faut pour mettre mon esprit en exergue,  je vais réfléchir à de nouvelles conceptions.

Réfléchir,...réfléchir,... mais quand réfléchir? Il faut du temps pour réfléchir, la vie moderne nous en laisse si peu, et ou réfléchir? Vous connaissez beaucoup d'endroits de calme absolu pour bénéficier de longs moments de réflexion? Et puis d'abord, comment réfléchir? Forcer toute son attention pendant des heures sur le même sujet sans décrocher, c'est utopique !
Pourtant, il y a des gens qui s'y acharnent, certains même sont payés pour ça, on les appelle les chercheurs. Mais chercheur, ça peut durer longtemps, on peux passer une vie à chercher. L'important, c'est pas de chercher, mais de trouver, et moi, je ne veux pas être chercheur, je veux être trouveur!

Trouveur?, comment être trouveur?... je regarde dans le dictionnaire et je cherche trouveur (ah! là je suis chercheur) , et je ne trouve pas. Comment se fait-il que je ne trouve pas trouveur? Enfin, quand même, celui qui cherche, c'est bien un chercheur et celui qui trouve, ça devrait être un trouveur, logique non? Il faut que je trouve (et là, je serais trouveur!).
On dit bien "qui cherche trouve", mais ne vous est-il jamais arrivé de trouver sans chercher? La réponse passe forcément par un dénominateur commun entre chercheur et trouveur. Réfléchissons... tiens, réfléchir, retour à la case départ, mais il est là mon dénominateur commun, la réflexion. Chercheur et trouveur l'utilisent pour atteindre un même but. Le chercheur réfléchit d'abord pour chercher, ensuite seulement, il peut trouver, le trouveur quant à lui ne réfléchit que pour trouver.
Ça y est, j'ai trouvé, juste en réfléchissant et comme je disais plus haut, pour bien réfléchir, il faut réunir à la fois, le temps, le calme et la concentration, et ou trouver tout ça? Vous avez trouvé vous aussi (alors là, nous sommes des trouveurs!).

La réflexion nocturne, quand vous l'avez apprivoisée est redoutable d'efficacité. Que ceux qui pensent que le sommeil est une tranche de vie perdue se rassurent, nombre d'idées sont nées de l'osmose d'une nuit sereine et d'un cerveau en ébullition. C'est bien connu, "la nuit porte conseil", c'est la réflexion profonde qui différencie dans ces métaphores le diurne chercheur du  nocturne trouveur.

Je suis donc devenu trouveur quand un matin de Novembre 2001 cette idée a germé après quelques nuits d'intenses réflexions. Twister est né d'une volonté farouche d'atteindre un objectif et je remercie la nuit d'avoir si bien éclairé mon esprit.

Croire en ses idées, se surpasser et créer,  c'est une sacré bonne raison de vivre.

Pierre JUYON

 

A toi jeune passionné:
Observe, écoute et profite de l'expérience des autres.
Affectionne la critique
Reste humble dans la réussite
Accepte l'échec et recommence
Tu atteindras la plénitude.